Des normes strictes sont imposées pour les produits frais mis sur les marchés. C’est la DDPP ou Direction départementale de la protection des populations qui effectuent les contrôles. Nous allons voir ces normes ainsi que les températures de conservation.

Des contrôles au niveau du transport et de l’installation 

L’arrêté du 21 décembre 2009 exige que les denrées alimentaires doivent être maintenues aux températures de conservation.  Le décret du 19/12/2007 mentionne qu’on doit utiliser des engins conformes aux spécifications de l’ATP.  Le classement de l’engin dépend de la température de conservations de chaque type de denrées.

Depuis 1993, des installations appropriées sont exigées pour garantir une bonne hygiène. Elles permettent aussi le nettoyage et la désinfection des matériels utilisés. Enfin, elles assurent la propreté des denrées alimentaires. C’est au gestionnaire des marchés de mettre ces dispositions pour les commerçants.

Quelles sont les températures de conservation ? 

La température de conservation varie selon les produits. 

  • Entre 0 et 2 degrés : ce sont les poissons, les crustacés, les mollusques qu’on doit conserver à cette température.
  • 4 degrés au maximum : on conserve les denrées animales ou végétales à cette température. 
  • 8 degrés maximum : les produits laitiers sont concernés par cette température ainsi que les produits à base de viande tranchée.
  • Moins de 18 degrés : toutes les glaces
  • Moins de 12 degrés : pour les aliments congelés.
  • Plus de 63 degrés : pour les plats qu’on livre au consommateur.

Il faut toujours respecter ces conditions si on veut conserver la santé des consommateurs. Ce sera une tâche facile si chacun respecte ces normes.

Source : https://www.lci.fr/economie/quand-marche-rime-avec-frais-le-point-sur-les-normes-strictes-qui-s-imposent-aux-vendeurs-2078728.html

https://www.doctissimo.fr/html/nutrition/mag_2000/mag2/nu_1705_marche_frais.htm